Bonjour à tous!

J’avais envie aujourd’hui de faire un petit retour d’expérience de mon cours récent de photo. Chaque année, un de mes cadeaux de Noël est un cours chez Graine de Photographe. Grâce à ces beaux Noëls, j’ai pu déjà suivre des leçons pour prendre en main mon appareil photo et pour découvrir la photo d’architecture. Ce mercredi 15 septembre, je suis allée au cours “Street Photography” , animé par Thomy Keat.

 

Je passe mon temps à documenter ce qui m’entoure, à souligner les choses, même anodines, qui m’arrivent. Par le dessin ou la photo, cela m’a toujours permis de mémoriser différemment le moment, de le faire mien. A noter que j’ai cette tendance depuis mon plus jeune âge! J’ai des photos classées dossiers secrets de ma période école primaire, prises avec des appareils photos jetables, c’est dire. Si j’ai toujours eu un objectif en main, ce n’est que tardivement que je me suis intéressée à cette façon de s’exprimer d’un point de vue vraiment artistique et non documentaire.

La “révélation” s’est faite en découvrant la rétrospective Henri Cartier Bresson au Musée Pompidou. J’ai été fascinée par ce photographe si doué pour illustrer l’instant présent, de manière si précise en terme de cadrage et d’intention. A partir de ce moment là, j’ai essayé d’être plus attentive à ce que je prenais en photo, j’ai tenté de ne prendre que des images qui racontaient réellement une histoire, et j’ai appris aussi à jeter mes photos ratées!

En terme de matériel, j’ai un Canon EOS 1300D, un réflex d’entrée de gamme qui me satisfait néanmoins, même si je pense changer d’objectif dans un futur proche. Question pratique, je ne vais pas mentir, c’est comme ma façon de créer: par à-coup, par envies. J’admets aussi qu’avoir un Iphone performant en terme de qualité photo m’a fait délaissé mon réflex… mais pas mon amour des cadrages réussis.

Prendre des cours de photo régulièrement me permets de reprendre en main mon appareil, et de me motiver à sortir de ma zone de confort.

 

Graine de Photographe est une entreprise fondée par deux anciens assistants de Yann Arthus-Bertrand en 2011. Des cours sont proposés dans de nombreuses villes françaises. Habitant actuellement à Troyes, c’est à Paris (1h de train) que je suis les cours. Et quel meilleur sujet que la ville lumière? Les groupes sont composés d’une dizaine de personnes maximum, et les cours durent 3h30-4h.

En terme de leçon, je le disais, j’ai d’abord suivi le cours “Découvrir son APN“, pour prendre en main au mieux mon appareil photo et comprendre ce qu’était le mode manuel, priorité vitesse etc.

L’année suivante, je suis allée à un cours de photo intitulé “Architecture urbaine“, animé par Thomy Keat. Nous avons suivi 30 minutes d’explications, sur les différents plans, la perspective, la lumière… Puis nous avons erré dans le quartier de la Défense et réalisé des séries de photos en suivant des consignes. Enfin, nous sommes allés à un café pour débriefer les réalisations de chacun et évoquer le positif comme le négatif de chaque image. Voici quelques unes de mes photos réalisées à l’époque:

Heureuse de ce que j’avais découvert, j’ai réitéré l’expérience avec le cours “Street Photography“.

 

J’ai donc retrouvé Thomy Keat mercredi 15 septembre aux studios de Graine de Photographe. Avec 7 autres élèves, nous avons suivi le cours théorique avant de nous balader entre l’Institut du Monde Arabe et le pont de Sully. Lors de la discussion de cours, j’ai pu approfondir mes connaissances techniques sur le mode TV (Priorité Vitesse), parfait pour prendre en photo le mouvement. A été également évoqué la question de l’ISO, de la focale… mais tout était très clair et parfaitement accessible pour mon niveau faible de photo.

Des interrogations sur le droit à l’image, sur la notion d’intimité ont été soulevées, et rapidement éliminées par Thomy Keat. J’ai appris que dans l’espace public, nous avions le droit de photographier ce que nous souhaitions, personnes comprises, à part de rares exceptions (les couples – sont-ils réellement ensemble légalement parlant; ou les policiers spéciaux – comme la BAC).

Prendre en photo des personnes que nous ne connaissons pas n’est clairement pas aisé. On a toujours peur du rejet, du conflit. On a énormément discuté sur comment avoir la bonne attitude, assumer ce qu’on fait, découvert quelques astuces comme ne pas regarder les gens dans les yeux ou comment se placer par rapport à eux.

Une fois la pratique commencée, je me suis amusée comme une folle! Je ne vais pas le nier, il y a un temps d’adaptation, j’avais l’impression que tout le monde me grillait alors que non, je me sentais comme une paparazzi et cela me gênait. Mais passé ce temps de mise en route, c’était génial et je n’avais plus envie de m’arrêter.

Photographier les inconnus dans la rue, c’est vraiment les percevoir. On s’imagine qui ils sont, on se bâtit des histoires, on les regarde vraiment au lieu de les voir comme des ombres qui passent. On ne les recroisera probablement jamais, mais ils sont là, sur cette image figée qu’on a prise et qui nous appartient un peu. Ils font partie sans le savoir d’un moment dont on se rappellera. Petite dédicace à ce monsieur habillé d’un imperméable qui a tapé dans l’oeil de tous les élèves, au point que tout le monde l’a mitraillé et qu’il s’en est bien rendu compte!

Voici quelques unes des photographies que j’ai pris durant ce cours:

 

 

Vous l’aurez compris, c’est enthousiaste que je suis repartie courir récupérer mon train. J’ai davantage aimé ce cours que celui sur l’architecture, probablement parce qu’on a traité du vivant, de quelque chose qu’on ne maîtrise pas… Et c’est de ce hasard que se dégage la magie, un peu comme l’aquarelle 😉

Voilà pour ce débriefing, j’espère qu’il vous a plu! A bientôt!

signature

 


2 commentaires

Jessica · septembre 24, 2021 à 8:24

Super intéressant cet article! Tous les cours que vous avez suivi étaient avec Tomy Keat, c’était un choix? Ou peut -on choisir le photographe connu avec qui apprendre? Et en terme de prix, existe-t-il des packs?

    latelierhello · septembre 29, 2021 à 12:25

    Bonjour Jessica! Merci pour ton commentaire. En effet, j’ai suivi 2 cours avec Thomy Keat, mais c’était un (heureux) hasard, on ne peut pas choisir son enseignant. Pour les tarifs, je t’invite à aller directement sur le site de Graine de Photographe: grainedephotographe.com/. Passe une bonne journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.