Bonjour à tous!  J’ai acquis une Cricut il y a un mois tout juste, et cet article est l’occasion d’évoquer mes premiers pas avec cette machine.

La Cricut est une machine à découper, mise en vente par une société américaine spécialisée dans les loisirs créatifs. Cette machine permet de découper du tissu, du carton, du cuir et du papier. Ainsi, on peut créer des autocollants, des objets en volume, des patrons à coudre… En plus de la découpe, la machine permet d’embosser, de graver, de rainer… Les possibilités sont infinies!

A titre personnel, j’ai acquis cette machine afin de diversifier ma pratique. J’adore bricoler, m’amuser avec le papier, et je souhaitais créer des objets variés et me remettre à la couture de manière simplifiée.

D’autres machines existent dans le commerce. Les concurrents principaux de la Cricut sont la Caméo et la Big Shot Plus. J’ai choisi d’acquérir une Cricut après avoir lu des comparatifs sur internet vantant la simplicité et la polyvalence de la Cricut, et sa présence à Cultura m’a convaincue.

J’ai craqué pour le colori Champagne, très élégant et intemporel, le rose ne me plaisant pas et le bleu n’étant pas disponible. Voici le contenu du colis une fois acquis: il y a la machine, bien sûr, deux lames de découpes, un stylo, deux tapis de découpe.

Une fois la machine déballée, je me suis empressée d’essayer! Je l’ai branchée à mon ordinateur via un câble USB. La Cricut fonctionne grâce à un logiciel en ligne, le Cricut Design Space, sur lequel on travaille sa réalisation. Il ne nécessite aucune connaissance particulière en informatique et point positif, la machine est immédiatement utilisable. La machine propose comme premier projet de choisir une image de découpe simple, j’ai choisi d’user d’un papier bleu pour faire un petit ours polaire!

Il n’y a aucun réglage de découpe à faire, la machine s’occupe de tout, et c’est fascinant de voir la lame se balader sur la feuille! J’ai été ravie de voir la précision de la découpe, on distingue les poils et les yeux de l’ours de manière parfaite, c’est incroyable…

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img-2046.png

Grâce à mon achat, j’ai pu faire une réservation à un atelier Initiation à la Cricut Maker/Explore et Cricut Design Space le 17 janvier. Proposé par Tiffany Février du site Je crée je cut, il s’agit d’un cours en ligne de 3h. Nous étions 5, les discussions ont été aisées de par notre petit nombre.

La visio a commencé avec une présentation des paramètres de la machine, puis Tiffany a détaillé la partie Images du Canevas, les fichiers de découpe et les importations, en nous montrant son écran d’ordinateur. Elle nous a ensuite présenté les différents outils de la machine en filmant sa Cricut et en nous montrant des projets finis.

Enfin, nous avons eu l’opportunité de créer ensemble. Tiffany a adapté son cours, entre celles qui avaient le Cricut Access payant et celles qui ne l’avaient pas, ca a été une belle preuve d’adaptabilité! On a pu créer une carte en usant de découpe et de dessin, ca a été top comme moment. Ainsi, on a réinvesti nos connaissances toutes neuves et pu repérer si des lacunes subsistaient.

A noter que le site « Je crée je cut » propose aussi 5 mails d’initiation gratuits pour prendre en main la machine.

 

Le lendemain, surmotivée par mon mini stage, je me suis lancée dans ma première création d’envergure.

J’ai réalisé une carte basée sur de multiples superpositions de papiers cartonnés (achetés chez Action, les vrais savent). La carte illustre un de mes univers préférés, Harry Potter.

J’ai réalisé sur Autodesk différents calques, puis les ai pris en photo via des captures d’écran. J’ai ensuite programmé en découpe 3 calques (les différents nuages violets), en découpe et en dessin le calque noir avec la baguette magique, le serpent et la main. 4 couches à gérer, deux techniques, un petit défi pour moi et je suis plutôt contente du résultat!

A noter que mes commentaires sont des retours sur une machine que je n’ai que depuis un mois, j’imagine que mon point de vue va évoluer au fur et à mesure de mes créations.

Dans les points positifs, le logiciel “Canevas” pour créer les découpes et les dessins est très facile d’accès et très clair, et heureusement, vu le manque de tutoriels en français! Les possibilités sont infinies, c’en est presque angoissant quand on reçoit la machine d’ailleurs!
De nombreux outils ont été mis en vente par la marque, la machine est d’une polyvalence rare et semble se renouveler régulièrement.

Dans le négatif, justement, le manque de pédagogie du site Cricut m’a surprise, voir même déçue. Heureusement que j’ai trouvé des groupes d’entraide sur facebook (notamment Cricut Aide et Partage, géré par Tiffany justement, et Cricut Addict).
Autre souci, les sommes à dépenser sont conséquentes, entre le prix de la machine qui n’est pas à prendre à la légère, les différents outils et les matériaux, voir même l’abonnement pour avoir des images supplémentaires et des projets déjà prêts. Ca a été pour moi un gros cadeau de Noël, un investissement pour l’avenir (je songe toujours à créer ma petite entreprise et cette machine polyvalente regorge de possibilités!)

Voilà pour ce premier petit retour sur la Cricut! J’espère que cet article vous a plu!

Source image de couverture: printablecrush.com


1 commentaire

Prendre en main sa Cricut - L'Atelier Hello · septembre 1, 2021 à 4:20

[…] ma chronique Débuter avec la Cricut, j’évoquais ma prise en main de la machine, ma participation à l’atelier organisé […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.